13/12/2017

Le bœuf pays construit la filière de demain - +

Le 3 mars dernier, les acteurs locaux de la filière bovine et leurs partenaires ont tenu une conférence de presse, au restaurant La Fabrique à Saint-Denis. Au programme, les perspectives de développement et les opérations de promotion. Bovin 1

La filière bovine est entrée dans une nouvelle dynamique, et ses acteurs entendent le faire savoir. Le secteur, en croissance constante ces dernières années, se tourne progressivement vers l’avenir avec comme objectif d’accroitre sa production de 50 % d’ici cinq ans et retrouver ainsi son niveau d’antan, soit 25 % de parts de marché dans les années 90 contre 20 % aujourd’hui. En 2014, plus de 7 000 tonnes de viande de bœuf ont été consommées à La Réunion, dont plus de 1 000 tonnes issues de la production locale. Ce volume de vente en hausse ces trois dernières années conforte la profession à poursuivre ses efforts.

Depuis 2012, le secteur a enclenché un plan de relance, appelé Révia +, initié par la Sica Révia, coopérative à laquelle sont affiliés 320 éleveurs. Améliorer le niveau d’encadrement technique, rajeunir les troupeaux afin d’augmenter leur productivité, aider les éleveurs qui souhaitent accroître leur cheptel, favoriser l’installation de nouveaux exploitants par le biais du programme DEFI, telles sont les actions engagées dans le cadre de ce plan. En trois ans, treize nouveaux éleveurs ont rejoint la filière. « Un bon début », selon Jean-Hugues Arginthe, président de la Sica Révia. « Mais il faudra trente éleveurs de plus d’ici cinq ans pour atteindre les objectifs ».

Présence continue en grandes surfaces

Sur le plan industriel, la SVP (Sica Viande Pays), qui structure la transformation de la viande, se dit prête à relever le défi. Les différents travaux de mise aux normes et d’agrandissement ces dernières années lui permettent d’ores et déjà d’absorber une hausse des volumes. Car l’idée est de répondre à la demande des consommateurs en développant la viande découpée et prête à consommer. « Le bœuf en barquettes est en forte progression. Et l’année dernière, les ventes de boulettes, de saucisses et de farces ce sont envolées », indique Henri Lebon, président de la SVP.

Sur le plan commercial, la filière se devait aussi d’assurer ses arrières. Contrairement aux autres viandes fraîches, le bœuf est concurrencé par la viande fraîche importée. Par le passé, la grande distribution utilisait la production locale comme variable d’ajustement à la viande bovine importée. L’idée a donc été d’inverser la tendance. Ainsi en 2010, pour accompagner le dispositif de relance de la production, les acteurs de la grande distribution se sont engagés à soutenir la filière en signant la charte « Envie Pays ». Cette dernière, reconduite chaque année depuis cinq ans, « garantit à la filière une mise en valeur et une présence continue du produit en rayon ». Un partenariat privilégié que la grande distribution ne manquera pas de faire remarquer.

Opération de communication

« Le bœuf pays se vend bien malgré le fait qu’il soit 10 % plus cher. Nous croyons à son développement. Si la filière parvient à augmenter sa production de 50%, la grande distribution s’engage à l’écouler », promet Philippe Maillard, secrétaire général de la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution). Et il en est d’autant plus convaincu qu’un récent sondage indiquait que « 53 % des clients de la grande distribution estiment que le bœuf est de meilleure qualité que la viande importée ».

La reconduction de la charte pour 2015 a conduit la Sica Révia et ses partenaires de la grande distribution à se mobiliser autour d’une opération de communication : « Bœuf pays, de l’élevage à l’assiette ». Organisée les 6 et 7 mars, cette démarche avait pour objectif de valoriser les différents maillons de la filière : atelier géant pour cuisiner le bœuf pays, découverte d’élevages, ateliers de cuisson et de ficelage de rôti animés par des artisans bouchers en GMS. Enfin, les restaurateurs se sont prêtés au jeu en participant à l’opération « C’est magique quand ça mijote ».


Partager l'article

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

CHR Journal © 2017. Tous droits réservés.

Propulsé par WordPress. Adapté par ZOT LAB
Back to TOP